Assurance habitation : comment évaluer ses biens ?

Lors de la souscription d’une assurance habitation, l’évaluation de vos biens est indispensable. Il s’agit d’estimer le prix de l’intégralité de votre patrimoine afin de déterminer le montant de votre prime d’assurance. Cette évaluation permettra également de déterminer le montant de votre indemnisation en cas de sinistre.

Assurance habitation : pour une meilleure protection

L’assurance habitation est recommandée pour les propriétaires. En cas d’incendies, de cambriolage ou encore de catastrophe naturelle, elle permet de protéger vos biens. En effet, lors de la réalisation d’un risque, prédéfini dans votre contrat d’assurance, vous aurez droit à une indemnisation complète de vos biens. Mais pour ce faire, vous devez obligatoirement procéder à une estimation de votre patrimoine. Les compagnies d’assurance comme la Maaf.fr proposent plusieurs catégories d’assurance habitation qu’il est recommandé de connaître.

Comment évaluer vos biens ?

Pour commencer, faites une liste exhaustive de tous vos biens. Pour vous faciliter la tâche, procédez par nature. Faites une liste des appareils électroménagers, une autre pour les meubles, une autre pour les linges de maison et ainsi de suite. Commencez votre recensement par une pièce et passez à une autre lorsque vous avez tout fini pour ne rien oublier. Pour calculer la valeur d’un bien, fiez-vous à la valeur d’usage et non la valeur d’achat ou la valeur sentimentale. N’oubliez pas de prendre en compte le degré d’usure et la durée de vie d’un bien pour en estimer objectivement sa valeur. En principe, un bien perd 10% de sa valeur après 2 ans d’utilisation.

Néanmoins, vous avez la possibilité d’assurer vos biens dans leur valeur à neuf moyennant un supplément. Pour les biens immobiliers, ils sont assurés sans limitation de montant. Ce sera à l’assureur d’en évaluer la valeur en cas de sinistre pour votre indemnisation. Les objets précieux ne déprécient pas avec le temps, ils gagnent de la valeur. C’est le cas des bijoux, des tableaux et de tous les biens rares. Vous pouvez donc augmenter leur valeur. Toutefois, si les objets précieux sont très nombreux, il vaut mieux souscrire une autre assurance distincte pour ces objets.

Les risques en cas de sur ou sous-évaluation

En cas de surévaluation, sachez que votre prime est calculée en fonction de l’estimation. Vous risquez donc de payer plus cher. En outre, il est énoncé dans le code des assurances qu’un assuré ne peut prétendre à un capital supérieur à la valeur réelle de ses biens. Si votre agent d’assurance constate une surévaluation, il peut faire annuler votre contrat moyennant preuve. En cas de sous-évaluation,  l’agent d’assurance peut vous accuser de faire une fausse déclaration en vue de payer une prime moins chère. Cette démarche pourra alors réduire vos indemnités ou annuler votre contrat.

L’assurance est elle obligatoire si l’on est locataire ?
Cambriolage et assurance habitation : quelles garanties sont possibles ?