Installer un système de contrôle d’accès et de verrouillage

La question de la sécurité est primordiale tant pour le particulier que les entreprises. Avec les progrès technologiques actuelles, il s’avère obsolète de se contenter d’une simple clé et d’une serrure puisqu’il existe désormais, maintes manières de contrôler l’accès à une pièce ou à des données sensibles. Le mieux est de mettre en place un système de contrôle autonome qui déterminera à lui seul les conditions spécifiques d’accès. Toutefois, il est conseillé de connaître les conditions d’installations d’un système de contrôle d’accès.

Le respect des normes techniques

Pour posséder un système de contrôle d’accès et de verrouillage il faut respecter certaines normes techniques. Quand bien même, les normes techniques soient flexibles, il relève de la responsabilité de la société d’en tenir rigueur. A part la norme Internationale ISO concernant les protocoles de lecture magnétique (carte d’accès ou carte bancaires), les autres, notamment celles européennes sont en cours d’édifications. Le système de contrôle lui-même doit se soumettre à quelques restrictions. Comme exemple, mettre en place simultanément un système parallèle de déverrouillage à distance en cas de pannes ou d’incidents de fonctionnement. De plus, le système doit permettre le suivi en temps réel des flux d’accès et la recherche de personnes en cas de besoin. Le plus important est que l’installation d’un système de contrôle d’accès et de verrouillage puisse garantir la sécurité de l’usager et la sécurité des personnes. De ce fait, les normes techniques imposent que les systèmes de sécurité ne constituent en aucun cas un obstacle aux services de secours en cas d’accidents ou de dysfonctionnement.

Les différents systèmes de contrôle d’accès et de verrouillage

En suivant les progrès technologiques actuels, les systèmes de contrôle d’accès et de verrouillage se présentent sous divers aspects. Cependant, ils ont le même objectif de fonctionnement. C’est de fournir plus de sécurité aux donnés ou à un bâtiment et d’éviter au maximum d’être victime de cambriolage ou de vol. Dès lors, maintes sociétés proposent plusieurs types d’installation de système de contrôle d’accès en fonction des besoins du client, particulier ou entreprises. Notamment, il existe des systèmes de contrôle d’accès centralisé. Intégrant généralement les portes et les accès à des donnés sur Internet. En outre il y a également le contrôle d’accès autonome, l’utilisation de système Biométrique, le Digicode, le Vigik et l’Interphonie. Il est important d’opter pour un système de verrouillage dynamique pour une installation à grande échelle. Les accessoires d’installations ne sont pas à négliger. Ce sont entre autre les cellules à infrarouge, les divers alimentations, les témoins lumineux etc. A savoir que les systèmes de contrôle d’accès peuvent être complémentaires et utiliser simultanément. La biométrie s’associe à la perfection à un système de contrôle autonome offrant plus de contrôle dynamique à l’utilisateur.

La mise en conformité avec la loi

De toute évidence, l’installation d’un système de contrôle d’accès et de verrouillage est indispensable dans certain cas. Toutefois, elle ne se fait pas et ne doit jamais se faire en dérogeant avec les normes imposés par la loi. La dite loi concerne « l’informatique et liberté ». Elle concerne plus les entreprises que les particuliers. La mise en place d’un système de contrôle d’accès entraîne forcement des changements dans les conditions de travail des salariés. La première responsabilité de l’employeur est de tenir informé les employés de l’initiative. A la manière d’une convention collective dans l’entreprise l’instauration d’un système de verrouillage nécessite l’avis des salariés et des représentants du personnel comme les différents comités (de sécurité, d’hygiène et des conditions du travail). En effet, la loi « informatique et liberté » énonce l’obligation d’une société à déclarer selon les dispositions légale du Code du travail du 6 janvier 1978. Pour ce faire, l’employeur doit instaurer un système de fichier nominatif présentant toutes personnes ayant droit à l’accès dans l’établissement. Ce système a pour but de mieux identifier l’individu en fonction de leurs noms, de leurs matricules ou de leurs empreintes digitales.

12 trucs pour sécuriser l’extérieur de votre maison
12 trucs pour sécuriser votre maison de l’intérieur